Mes chroniques de la semaine # 30 – 2020

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Malgré tous les efforts que Polly a fait pour maintenir la société de graphisme qu’elle et Chris, son compagnon on crée, il n’y a rien faire, celle-ci est perdue, et Polly et Chris ne sont plus que l’ombre d’eux même.

Mais la volonté de Polly et l’envie de partir, la pousse sur la petite île des Cornouailles nommée Polbearne. C’est là que Polly décide de reprendre sa vie en main, de se reconstruire et d’oublier sa vie d’avant. Et quitte à changer de vie et de ville, autant changer de boulot. Mais Polly ne sait pas faire grand chose à part du graphisme et du pain. Le « Pain » elle adore çà, c’est sa thérapie anti-déprime depuis des années alors pourquoi pas en faire un métier. C’est le cœur plein de courage qu’elle se propose d’aider Madame Manse sa propriétaire et seule boulangère du village lorsque celle-ci par un malencontreux accident doit se reposer. Mais l’animosité qui anime Madame Manse vis à vis des étrangers est plus que palpable et elle le fait bien ressentir à Polly. Mais cette dernière ne se démonte pas et fait de son mieux pour remonter la petite boulangerie et se propose de tenir celle juste en dessous de son appartement histoire de ne pas marcher sur les plates bandes de la boulangère acariâtre.

Polly va sur cette île s’épanouir, faire de belles rencontres, marcher dans des endroits que la nature à gardé précieusement, lier de vraies amitiés avec des gens incroyables, un compagnon à plume irrésistible et tomber amoureuse dans tous les sens du terme.

Un roman qui fait du bien au moral, par ces temps difficiles, ce fut pour moi un joli moment dévasion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s