Mes chroniques de la semaine # 20 – 2020

Voici une nouvelle lecture si on veut, parce que j’ai découvert ce livre à sa sortie sur Kindle et que je l’ai acheté version papier.

IMG_20200728_090133

bannière quatrième de couverture

Entre haine et amour il n’y a qu’un pas, sauront-ils le franchir ?

Amy est une forte tête qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Face au comportement plus que douteux de l’un de ses collègues, ses convictions lui ont valu de perdre son dernier travail.

Mais après des mois au chômage, Amy a besoin d’un job à tout prix. Lorsqu’elle entend parler d’un poste de secrétaire dans une salle de sport, elle saute sur l’occasion.

Julian, le propriétaire aussi sexy qu’exécrable, refuse de l’embaucher car elle  » ne correspond pas au profil « . C’est mal connaître Amy… Elle ne lui laissera pas d’autre choix que de l’embaucher, il lui fera vivre un enfer pour qu’elle démissionne.

Dans une ambiance électrique, Amy et Julian commencent à se lancer des défis. Mais ils pourraient vite se retrouver pris à leur propre jeu.

L’un et l’autre parviendront-ils à mettre leur fierté de côté et à écouter ce que leurs coeurs murmurent ?

bannière mon avis

Amy est une jeune femme dynamique et intelligente, alors quand son patron lui fait plus que des avances, elle le remet directement à sa place. La promotion canapé, c’est trop pour elle. Mais se retournement de situation lui vaut sa place.

Après quelques temps de chômage, elle décide donc de tenter sa chance en poussant la porte de chez « Cooper Training » une salle de sport où il recherche une secrétaire.

C’est sans compter sur l’arrogance du patron Julian, parce que ce beau gosse tatoué et sur de lui ne veut pas d’Amy dans sa salle. Pour lui elle dénote trop dans ses habits de femme d’affaire. Mais Amy ne se laisse pas démonter (non il n’y pas de jeu de mots bande de petits cochons…) elle veut ce poste et fait tout pour l’obtenir. Elle finit même par se lier d’amitié avec  Vanessa qui travaille à la salle et les frères de Julian.

Mais Julian est bien décidé à ne pas lui faciliter la tache.

Force est de constater que cet engouement à vouloir tester Amy, a fait évoluer les sentiments de Julian, est ce que ce ressentiment envers elle, n’est-il tout simplement pas de l’attirance?

A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler…

Une lecture comme je les aime, des personnages avec des caractères bien trempés, des traits d’humour grisant, une pointe de romantisme, une jolie touche de tendresse et aussi (sinon c’est pas drôle) de la sueur, des gémissements, du sexe (l’ai je vraiment dit?)

Elaurie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s