Mes chroniques de la semaine #20

Bonjour mes mignons,

Cette semaine encore une lecture « Feel good », en ce moment je fais une cure de moments tout doux parce que le temps est tout gris et me plombe le moral.

IMG_20181207_103922.jpg

 

bannière quatrième de couverture

Joséphine est une trentenaire ordinaire. Jusqu’au moment où, en quelques jours, toute sa vie bascule : elle découvre la double vie de son petit ami et se fait licencier. Pour couronner le tout, sa voisine meurt sous ses yeux, victime d’une chute de pot de fleurs sur la tête !

Certains diraient que Joséphine a un mauvais karma, qu’elle enchaîne les catastrophes… Qu’à cela ne tienne, pour conjurer le mauvais sort, elle décide de quitter Paris. Cap sur l’Angleterre.

Mais là-bas non plus, la vie de Joséphine n’est pas un long fleuve tranquille. Au beau milieu d’une excentrique famille d’aristocrates, les choses prennent même une tournure franchement délirante. Drôle de karma, décidément…

bannière pour la petite histoire

Joséphine, notre héroïne, sème et récolte les catastrophes en tout genre!

La première commence le jour où son Jules la plaque pour une autre, et pas n’importe quand, à l’anniversaire surprise que Joséphine lui à concocté, avec à la clé une première rencontre avec leurs parents respectifs. Alors quoi de pire que de se faire plaquer dans un restaurant bondé de monde! et bien suite à cette tragédie (et bien oui je ne vous raconterai pas la détails, qui sont à hurler de rire, je vous laisse découvrir ce qui c’est réellement passé dans ce restaurant) Joséphine qui déprime, se fait licencier fissa pour manquement à son poste! 

Et comme une catastrophe n’arrive pas seul, sa voisine (un peu louche je dois l’avouer), meurt devant ses yeux suite à la rencontre fracassante entre un pot de fleurs et de sa tête.

Mais comment échapper à ce tourbillon de mauvais karma! Et bien qu’à cela ne tienne, Joséphine embarque dans l’eurostar, direction Londres pour s’éloigner du mauvais sort, mais le Karma reste le Karma et où qu’on soit il reste collé à nos basques comme un vieux chewing gum…

bannière mon avis

Tout y est pour passer un bon moment, une héroïne comme je les aime, attachante, intrépide et tellement drôle. 

On suit Joséphine dans des aventures plus que rocambolesques, c’est à se demander si toutes les catastrophes qui lui tombent dessus vont s’arrêter un jour. Mais c’est ce qui fait toute l’aventure de notre demoiselle en détresse.

Les personnages sont tous un peu farfelus et les situations même embarrassantes deviennent drôles. Une histoire entre romance et intrigue policière rondement bien menée et où l’intrigue nous titille jusqu’à la dernière page et cela dans tous les sens du terme!

Mon premier roman de Sophie Henrionnet et surement pas le dernier!! 😀

Elaurie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s